» Les Rocailles »

 «Cette invention permanente par de véritable maîtres de l’illusion consiste, selon la terminologie du XVIème siècle, à « ménager » des jardins au naturel, et à expérimenter avec poésie, fantaisie et humour toutes les virtualités artistiques des grottes artificielles, des décors ma

 «Cette invention permanente par de véritable maîtres de l’illusion consiste, selon la terminologie du XVIème siècle, à « ménager » des jardins au naturel, et à expérimenter avec poésie, fantaisie et humour toutes les virtualités artistiques des grottes artificielles, des décors maniéristes ou naturalistes, des trompes l’oeil maçonnés sur les façades, des fausses fissures, des personnages et animaux réels ou fantasmagoriques… » Michel Racine – Jardins « au naturel »

A la fin du XIXème les qualités plastiques d’un nouveau matériau , le ciment artificiel permet aux artisans rocailleurs de sculpter des architectures, des façades, des décors de jardin, du mobilier en faux bois…

c’est dans cette tradition que s’inscrit le travail de Martine Favier.

niéristes ou naturalistes, des trompes l’oeil maçonnés sur les façades, des fausses fissures, des personnages et animaux réels ou fantasmagoriques… » Michel Racine – Jardins « au naturel »

A la fin du XIXème les qualités plastiques d’un nouveau matériau , le ciment artificiel permet aux artisans rocailleurs de sculpter des architectures, des façades, des décors de jardin, du mobilier en faux bois…

c’est dans cette tradition que s’inscrit le travail de Martine Favier.

Claude Fournié lecridelarbre@gmail.com